5 et 6 juillet 2019 à Paris – conférence et atelier “Pyramide de Gizeh. Quel message pour aujourd’hui ?” avec Mathieu Laveau

Partagez sur :

Par qui ont-elles été construites ? Quand ? Comment ? Si ces questions restent récurrentes, tant ces monuments nous fascinent, Mathieu Laveau va lui s’intéresser plutôt au « Pourquoi » elles ont été construites, s’appuyant en cela sur des faits vérifiables de géométrie, de nombres. C’est en comprenant mieux ce pourquoi, que peut-être un jour nous découvrirons mieux le reste. C’est ainsi qu’il en arrive par déduction, à une forme de message qui serait destiné à une humanité en capacité de décoder les langages utilisés :

Pour décrypter le mystère des pyramides Mathieu Laveau propose deux formats indépendants qui se complètent :

  • vendredi 5 juillet : conférence “Pyramide de Gizeh : le lien homme-terre-ciel retrouvé”
  • samedi 6 juillet : atelier “S’aligner et se recentrer”

“Pyramide de Gizeh : le lien homme-terre-ciel retrouvé”

  • La géométrie, celle inscrite notamment dans les pyramides mais aussi dans l’art égyptien. Cette géométrie fait référence non seulement au nombre d’or, mais à la terre à la Lune au Soleil, de façon à peine suggérée. Simples clés de lecture qu’il fallait retrouver pour repérer l’immense Connaissance inscrite dans la pierre, dans des bijoux, etc…. C’est fait !
  • Les Nombres intégrés dans la pyramide : ils parlent d’eux-mêmes, toujours en lien avec les lois qui régissent notre système solaire. Ils renvoient à la beauté et à l’harmonie de l’Univers…
  • La « primosophie ». Cette nouvelle « science » découverte par Georges Vermard et développée par Mathieu Laveau, allie nombres premiers et vocabulaire de la langue française. Une sorte de kabbale à la française. Cette « sagesse des nombres premiers » génère des messages clairs et sans ambiguïté, quant à ce que nous disent « la grande pyramide », ou la « pyramide » elle-même. Les nombres qui s’y rattachent sont explicites, et vont nous amener aux notions d’ «alignement » et de « recentrage » qui seront développés en atelier, sous forme d’une application concrète d’une philosophie simple et ancestrale. Deux notions qui vont nous aider à remettre un peu d’Unité en nous, dans un monde où la Dualité reste de mise. Le message induit de la pyramide, nous sera révélé plus explicitement lors de la conférence et mis en application par des jeux de visualisation en atelier par Mathieu Laveau.

En exemple de découverte primosophique,  nous verrons à propos de dualité, que les deux mots BIEN et MAL totalisent tous les deux 69 . Cette incroyable « coïncidence » va en plus nous révéler le dessin du Yin et du Yang. Pourra-t-on parler de simple hasard ? 

Images de la conférence

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *