26 février 2024 à Paris – conférence “Révolution bleue – vers un collectif humain planétaire” avec Jean-Pierre Goux

Partagez sur :

Homo Biospheris, prochaine forme possible d’organisation de l’humanité capable de répondre aux défis uniques de notre époque

Et si les crises sociales, économiques et écologiques actuelles étaient le signe d’une grande métamorphose d’Homo Sapiens ? Mais vers quoi ? Au cours de cette conférence, Jean-Pierre Goux   tentera de répondre à cette question et d’éclairer le futur de notre espèce.

Jean-Pierre Goux  débutera par une analyse mêlant les dernières découvertes en astrophysique et en biologie de l’évolution, ainsi que les sagesses les plus anciennes de Socrate à Teilhard de Chardin. Jean-Pierre  nous présentera ensuite Homo Biospheris, prochaine forme possible d’organisation de l’humanité, capable de répondre aux défis uniques de notre époque et dont le secret se trouve dissimulé depuis 80 ans sur la couverture du livre Le Petit Prince d’Antoine de Saint-Exupéry.

Il nous présentera aussi sa nouvelle saga Révolution bleue dont le premier tome, La Petite Princesse, paraîtra le 1er février 2024 aux éditions Eyrolles et préfacé par Olivier d’Agay, petit-neveu d’Antoine de Saint-Exupéry. La Révolution bleue a deux piliers : Homo Biospheris et l’overview effect, ce sentiment d’amour éprouvé par les astronautes en découvrant notre planète depuis l’espace. La Révolution bleue propose une voie inspirante et nouvelle pour réconcilier l’Humanité avec sa planète, ouvrir les cœurs et élever les consciences. Dans le roman, elle se heurte aux forces les plus sombres de la société ainsi qu’à la Chine, prête à tout pour contrôler le grand récit planétaire.

La conférence se clôturera par une expérience collective d’overview effect avec les participants à partir d’images uniques de la NASA. Des images prises depuis un million et demi de kilomètres et mises en scène par l’ONG OneHome que Jean-Pierre Goux préside. Et si une vue unique de notre planète pouvait nous faire prendre conscience de notre chance et faire l’expérience de l’unité ? Et si une vue d’ensemble de notre planète pouvait nous faire expérimenter l’interconnexion de la vie ? Et si les frontières planétaires devenaient soudainement évidentes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *