12 septembre 2018 à Paris – “Et si la mort n’existait pas ?”, projection de documentaire suivie d’un débat avec Valérie Seguin et Dominic Bachy

Partagez sur :

Ce film réunit pour la première fois un grand nombre de scientifiques réputés sur ce sujet, pour faire le point sur nos connaissances actuelles en 2018 et peut être réviser nos points de vue.

Bande-Annonce

Voir les documentaires de Valérie Seguin sur la mort

“Et si la mort n’était qu’un passage ?”
+ “Et si la mort n’existait pas” de Valerie Seguin

Jusqu’au XXe siècle la question de la vie après la mort restait du seul domaine des religions. Bien que de nombreux témoignages rapportent des visions et des sensations de sorties du corps, de tunnels, d’amour inconditionnel, de lumière apaisante, la science classait et classe encore ces phénomènes dans le registre des hallucinations.

Depuis, certains médecins comme Olivier Chambon, Jean-Jacques Charbonier, etc. se sont emparé du sujet. Une thèse de médecine y a été consacrée. Pim Van Lommel, cardiologue hollandais a publié une étude dans The Lancet sur la persistance de la conscience. Des congrès ont eu lieu, rassemblant des chercheurs du monde entier qui remettent en cause les thèses hallucinatoires.

Ou en sommes-nous aujourd’hui ? C’est l’objet de ce film documentaire réalisé par Valérie Seguin et Dominic Bachy. Faire le point sur cette question qui n’est pas ou peu abordée par les grands médias. Et pour cause ! Admettre officiellement la vie après la mort remettrait en cause nos conduites, nos sociétés et nos modèles.

On apprend dans ce documentaire que si la preuve d’une vie après la mort n’est pas encore apportée, l’inconnu recule, les questions se précisent et les arguments des matérialistes qui ne voient que des phénomènes hallucinatoires, eux non plus ne tiennent plus.

Devant la multiplication des témoignages, y compris provenant de médecins eux-mêmes, ayant vécu des EMI (Expériences de Mort Imminentes) et grâce à l’audace de quelques chercheurs avant-gardistes, plus curieux ou plus audacieux, tel le professeur Steven Laureys, les frontières se délitent. Si la preuve de la vie après la mort n’est pas apportée, les évidences sont constatées : la « persistance » ou la « continuation » de l’esprit ou de l’âme semble ne plus devoir être remise en cause. Par ailleurs, un nombre grandissant de scientifiques signent le manifeste initié par Mario Beauregard, Manifeste pour une science post matérialiste. Science post matérialiste qui nous l’espérons ouvrira la voie à la société post matérialiste.

De nombreux témoignages apparaissent dans ce documentaire, outre ceux précédemment cités, celui du Professeurs Steven Laureys, de plusieurs médecins et neurologues : Thierry Janssen, Olivier Chambon, Raymond Moody. Des biologistes et des physiciens : Sylvie Dethiollaz, Philippe Guillemant et Trinh Xuan Thuan. Mais aussi des personnalités notamment l’écrivain Didier van Cauwelaert.

Images du débat qui a suivi la projection du film

12 septembre 2018 à Paris - "Et si la mort n'existait pas ?", projection de documentaire suivie d'un débat avec Valérie Seguin et Dominic Bachy
12 septembre 2018 à Paris - "Et si la mort n'existait pas ?", projection de documentaire suivie d'un débat avec Valérie Seguin et Dominic Bachy

Le film (partie 1)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *