7 décembre 2012 – Jean-Pierre Garnier Malet : Ces vérités que l’on cache

Partagez sur :

Jean-Pierre Garnier Malet illustre et commente plusieurs passages du livre co-écrit avec sa femme Lucile “Ces vérités que l’on cache” notamment des passages relatifs aux cycles du temps et au rôle de ces cycles sur notre réalité.

Dans leur dernier ouvrage “Ces vérités que l’on cache”, Lucile et Jean-Pierre Garnier Malet apportent, grâce à la théorie du dédoublement, des explications très cohérentes sur certains faits anciens dont on ne sait plus très bien si ce sont des faits historiques ou des récits teintés de légendes :

  • pourquoi Saint Irénée au IIIième siècle tenta de justifier quatre récits de la vie de Jésus et pourquoi il associa en toute bonne foi les quatre évangélistes, Marc, Mathieu, Luc et Jean à l’aigle au lion, au taureau et à l’ange ?
    Et si ce sont quatre périodes, quatre ères dont il est question, pourquoi l’aigle représente-t-il le scorpion ?
  • que sont ces âges d’or dont nous parlent les anciens ? A quoi font-ils référence ? Y aura-t-il d’autres âges d’or ? Quand ?
  • pourquoi à certaines périodes une énergie phénoménale, l’antigravitation, est-elle à disposition ? Quelles sont les lois qui sous tendent cette énergie ? Est-elle démontrée ?
  • à quelle date le Christ est-il né, à quelle date est-il mort ? Quel sens faut-il donner à ces dates ?
  • Judas était-il un traître ? Pourquoi cette hypothèse est-elle peu probable ? Si ce n’est pas le cas, quel était son rôle ? Que représentaient les douze apôtres ? Pourquoi douze ?
  • à quoi correspond la date du 21 décembre 2012 ? Si ce n’est pas la fin du monde, quelle période ouvre-t-elle ?

La lecture de ce livre donne le vertige et l’on reste frustré de ne pouvoir vérifier soi même, par les équations, les propositions avancées par les auteurs. Pourtant, même sans cette validation, de nombreux récits s’éclairent, trouvent leur logique, leur justification, leur cohérence. De grandes zones d’ombre s’éclairent.

En ces périodes troublées, il semble que cette loi universelle non encore reconnue, apporte de nouvelles compréhensions et de nouveaux paradigmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *